Hôtel à insectes

Hôtel à insectes

Carnet pratique :

Je vous présente le démarrage d’une nouvelle réalisation, il s’agit d’un hôtel à insectes.
C’est un excellent travail hivernal!
Je vous montrerai les différentes étapes au fur et à mesure de l’avancée…
La traverse en chêne est opérationnelle depuis quatre années et elle est toujours très fréquentée.
L’essentiel est de prendre du bois bien sec, sinon il se fend après le perçage. Le chêne jeune est également à proscrire à cause des tanins.
Le bois fendu est un piège pour les larves puisqu’il absorbe trop d’humidité, ce qui aboutit à la mort des insectes en hiver.
La traverse est un tout petit peu fendue, ce n’est pas grave pour si peu mais il ne faut pas aller au delà, d’ailleurs les adultes en sortent tous les ans, ce qui signifie que l’ensemble est correct.
Ce jour, j’ai fabriqué une extension avec les éléments d’un vieux tonneau en chêne acheté pour 10 euros…
Le diamètre des trous varie de 2 à 8 mm… L’ensemble sera poli et ébavuré, ceci évitera les blessures, cette étape devra être exécutée avec sérieux.
Il reste encore beaucoup à faire. Le tout sera transféré sous un abri à Hymenoptera Le Jardin Écologique

 

Les tuiles creuses transformées en hôtel à insectes

Voici la suite de la construction de l’hôtel à insectes.
Ces tuiles creuses m’ont été offertes par Markus Gastl du Hortus Insectorum .Les trous étant irréguliers , il suffit de les percer avec un foret de 6 mm. Les trous occupent toute la longueur des tuiles.Un côté sera bouché avec de l’ouate et le tour est joué!

 

Les arbres taillés en têtard forment les meilleurs hôtels à insectes

Les arbres taillés en têtard forment tout un monde, complexe et fascinant.
Ils sont extrêmement favorables à la biodiversité, vivants ou morts. Ils forment les meilleurs hôtels à insectes selon moi .
Les Saules de mon jardin sont visibles ici en différents stades, vivants, jeunes en formation et morts.
Ils attirent les insectes à tous les stades, particulièrement au moment où ils sont d’une grande ampleur.
J’ai également commencé à tailler des Peupliers noirs ainsi que des Noisetiers dans le même but.
Voyez les insectes et les champignons qui gravitent autour des arbres en têtard, visibles ici sur les photos.
Je vous encourage à faire pareil. C’est le must, avec les tas de branchages, une fois taillés, ils ramènent de la matière à mettre sur les tas. Absolument parfait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *